François Meylan - Renversons la tendance!
On ne peut obtenir d'autres résultats sans emprunter un autre chemin. L'importance et la nature des défis qui nous attendent sollicitent une réponse commune.
Renversons la tendance, François Meylan, Indépendants Vaudois
7
home,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-7,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.6.1,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
François Meylan
Renversons la tendance!
Renversons la tendance!

Une introduction

On ne peut obtenir d’autres résultats sans emprunter un autre chemin. L’importance et la nature des défis qui nous attendent sollicitent une réponse commune. De travailler en réseaux. La société civile le demande. Les générations futures nous demanderont des comptes. Et ce sera légitime. Notre génération est bien en train de dépenser l’héritage transmis par la précédente. Dans le même temps elle hypothèque la suivante. Aussi, les clivages gauches et droites paraissent désuets et bientôt d’un autre temps. Renversons la tendance à une financiarisation de la chose humaine et de son environnement. Rassemblons et fédérons sur l’humain et sur des projets d’avenir. Par exemple, le projet de Swissmetro en est un. Nous devons réfléchir et construire sur des compétences. Élaborer une vision et la partager. Renverser la tendance c’est être orienté solutions, à l’abri des dogmes…

Renversons la tendance!

Nous devons renverser les tendances suivantes:

• Augmentation des jeunes en rupture
• Cannibalisation du monde du travail
• Accroissement des embouteillages, des pollutions sonores et autres pollutions
• Emergence d’une insécurité perçue
• Diktat économique de puissants lobbys
• La religion exposée au risque de récupération politique
• Baisse de la confiance à l’égard du politique et de l’institution

On ne peut obtenir d’autres résultats sans emprunter un autre chemin. L’importance et la nature des défis qui nous attendent sollicitent une réponse commune. De travailler en réseaux. La société civile le demande. Les générations futures nous demanderont des comptes. Et ce sera légitime. Notre génération est bien en train de dépenser l’héritage transmis par la précédente. Dans le même temps elle hypothèque la suivante. Aussi, les clivages gauches et droites paraissent désuets et bientôt d’un autre temps. Renversons la tendance à une financiarisation de la chose humaine et de son environnement. Rassemblons et fédérons sur l’humain et sur des projets d’avenir. Par exemple, le projet de Swissmetro en est un. Nous devons réfléchir et construire sur des compétences. Élaborer une vision et la partager. Renverser la tendance c’est être orienté solutions, à l’abri des dogmes…

Renversons la tendance!

Nous devons renverser les tendances suivantes:

• Augmentation des jeunes en rupture
• Cannibalisation du monde du travail
• Accroissement des embouteillages, des pollutions sonores et autres pollutions
• Emergence d’une insécurité perçue
• Diktat économique de puissants lobbys
• La religion exposée au risque de récupération politique
• Baisse de la confiance à l’égard du politique et de l’institution

Votez la Liste 7
François Meylan!

Elections au Grand Conseil 2017

Sous arrondissement de Lausanne

Qui suis-je?

Heureux père de famille et chef d’entreprise, c’est devant les mouvances actuelles que j’ai voulu monter aux créneaux.

 

Pour moi les idées priment plus que le clivage gauche droite. Il est temps de se rallier à des projets, plutôt qu’a des individus afin de rendre aux générations futures un monde plus juste et plus ouvert.

François Meylan

Qui suis-je?

Heureux père de famille et chef d’entreprise, c’est devant les mouvances actuelles que j’ai voulu monter aux créneaux.

 

Pour moi les idées priment plus que le clivage gauche droite. Il est temps de se rallier à des projets, plutôt qu’a des individus afin de rendre aux générations futures un monde plus juste et plus ouvert.

François Meylan
François Meylan

Qui suis-je?

Heureux père de famille et chef d’entreprise, c’est devant les mouvances actuelles que j’ai voulu monter aux créneaux.

 

Pour moi les idées priment plus que le clivage gauche droite. Il est temps de se rallier à des projets, plutôt qu’a des individus afin de rendre aux générations futures un monde plus juste et plus ouvert.

Qui suis-je?

Heureux père de famille et chef d’entreprise, c’est devant les mouvances actuelles que j’ai voulu monter aux créneaux.

 

Pour moi les idées priment plus que le clivage gauche droite. Il est temps de se rallier à des projets, plutôt qu’a des individus afin de rendre aux générations futures un monde plus juste et plus ouvert.

François Meylan

Que voulons-nous renverser ?

Environnement et vivre ensemble

Pour des raisons évidentes de géopolitique – financement des guerres et des violences politiques (terrorisme) – ainsi qu’en raison du réchauffement climatique, je compte promouvoir les incitations éducatives et fiscales pour libérer entièrement notre canton des énergies fossiles.

 

Encourager l’émergence de nouveaux espaces verts et favoriser la mobilité douce. Sur ce point, l’optimum coût/efficacité n’est pas encore atteint par l’ensemble de nos transports publics. En comparaison internationale, on peut faire encore beaucoup mieux.

Emplois chez les jeunes

Il n’est pas admissible que dans notre canton si riche, contributeur positif à la Confédération et ayant accueilli autant de multinationales connaisse à la fois le chômage chez les jeunes et pour certains mêmes… la rupture. Sachant qu’on apprend plus un métier pour la vie, il est primordial d’accompagner notre jeunesse dans la vie active, au plus vite. Si ce n’est par le biais des études, cela doit l’être par la voie de l’apprentissage. Nous avons suffisamment de collectivités et d’interactions avec les entreprises pour ne laisser personne sur le carreau. Pour sa part, l’école ne prépare pas assez à l’intégration du monde du travail. C’est à revoir. En outre, la cellule familiale sous toutes ses formes est à soutenir, à l’heure où les foyers qui se fragilisent économiquement sont en augmentation.

Création d’emplois et d’entreprises

Le constat est sans appel. Les artisans, les indépendants et les PME ne sont pas suffisamment aidés. Il y a encore trop de chicanes administratives.  Trop de bureaux de l’administration ferment à 11h30 ou même à 16h30. Le service minimum est encore trop fréquent. De leurs côtés, les principales organisations faîtières du pays – incitées par de puissants lobbys – ne représentent plus réellement les intérêts de toute l’économie et encore moins dans le sens de la durabilité. Des contre-pouvoirs doivent être animés. D’autre part, le prix du foncier demeure encore souvent trop cher et asphyxie nombre d’entreprises. Par ailleurs, le défaut criant d’équité fiscale conjugué à une égalité salariale entre hommes et femmes qui n’est toujours pas ajoutent encore plus de frustrations dans un monde du travail qui se cannibalise. Le politique doit intervenir et j’interviendrai.

Justice et Police

La transparence et une justice qui ne soit pas à deux vitesses sont des préalables à la confiance et à la sérénité du citoyen. Les juges et les magistrats n’ont pas à être nommés par le politique. La séparation des pouvoirs doit être réelle. Par exemple, un membre de l’appareil judiciaire ne devrait pas exercer un mandat ni dans un législatif ni dans un exécutif.

 

En outre, la police de proximité, les postes de quartier et les îlotiers sont des formes de la police à promouvoir. Elle est accessible, elle connaît sa population et ses conditions d’existence. Pour ce qui est de la laïcité, notre canton est d’origine et de culture chrétiennes. Cet héritage n’est pas à brader ni à cacher. Cependant, la religion est une affaire personnelle et privée. L’Etat, seul garant du bien commun, se tient au-dessus de tous les courants religieux et autres obédiences.

Quelques conseils pour bien voter à Lausanne

Employez la Liste No 7 et pas une autre. Vous pouvez doubler mon nom. C’est autorisé. Ensuite, vous avez encore la place pour vos 24 candidates et candidats d’autres sensibilités politiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur la campagne, le parti ou moi?

N’hésitez pas à me contacter par le biais de ce formulaire ou
par téléphone au 077 446 05 90 et
e-mail meylan@renversons-la-tendance.ch. Merci!

Visitez la page Facebook ou suivez-moi sur Twitter.

Tél.: 077 446 05 90
E-mail: meylan@renversons-la-tendance.ch
Compte BCV: CH57 0076 7000 A540 2455 2
Les Indépendants Vaudois
Tél.: 077 446 05 90
E-mail: meylan@renversons-la-tendance.ch
Compte BCV: CH57 0076 7000 A540 2455 2
Les Indépendants Vaudois